Rechercher
  • maiderarla

Céphalées et migraines : zoom sur ces différents maux de tête qui compliquent notre vie.



Près d’une personne sur deux déclare être sujette aux maux de tête. Il y a 16% des personnes atteintes de céphalées qui déclarent être obligées d’interrompre leurs activités habituelles. Les femmes et les personnes de 30-44 ans sont les plus touchés par les mots de tête. La migraine touche 3 femmes pour 1 homme (1).


Différence entre céphalée et migraine (2)

  • La migraine se présente toujours par une douleur dite pulsatile, d’un côté du crâne ou alternant droite et gauche (sensation de «cœur qui bat dans la tête» ou de «coups de marteau»).

Elle peut être associée à :

- Des nausées, vomissements (dû à la douleur et provoqués par le système para-sympathique).

- La photosensibilité : intolérance à la lumière.

- Les cycles menstruels chez certaines femmes.

- L'alimentation : surconsommation de caféine, de certains aliments (chocolat, laitage...) ou encore un excès d'alcool.

- L’activité physique augmente la douleur. La durée de la crise peut durer de quelques minutes à 72H.


Petit conseil : la menthe poivrée ou le café, qui ont un effet vasodilatateur, peuvent soulager la migraine s'ils sont pris 10 minutes maximum après le début de la crise.


  • La céphalée est une douleur de type pression ou poids qui concerne les 2 cotés du crâne, elle est dans la majorité des cas en casque (forte pression à la tête). Elle peut être dite de tension (80% des cas). Les signes associés orientent plutôt vers un cas de céphalée secondaire (neurologique, vasculaire, infectieux, traumatique, d’origine ORL, ophtalmique ou dentaire). Certaines prises médicamenteuses ou leur arrêt peuvent aussi entraîner des céphalées. La durée varie de quelques minutes à 7 jours.


  • Les causes physiologiques :

- Le stress : souvent identifié comme facteur déclenchant.

- Anxiété et dépression.

- Pas d’aggravation du mal de tête lorsqu’on exerce une activité physique habituelle.

- Les muscles du cou sont tendus et/ou contractés.


Physiopathologie : 2 phases


Ce qui se passe dans votre corps concrètement :

  • La première débute par : les vaisseaux sanguins présents dans le crâne se contractent (vasoconstriction).

  • La seconde (début de la céphalée) : La constriction des vaisseaux dans le crâne créé une inflammation des tissus, ce qui va provoquer la dilatation des vaisseaux sanguins crâniens, c'est cela qui cause la douleur. Ce phénomène est appelé vasoconstriction.

Les médicaments agissent sur cette phase, on traite donc la conséquence plus que la cause de la céphalée.


Intérêt de l’ostéopathie :


L’ostéopathie va intervenir sur la première phase, c’est-à-dire rechercher les causes mécaniques artérielles ou neurologiques qui vont favoriser la vasoconstriction de certains vaisseaux et provoquer les céphalées ou migraines.

Attention : lorsque la douleur est inhabituelle ou d’aggravation rapide,

il faut consulter un médecin !

_________________________________________________________________________


Sources :

(1) https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er542.pdf

(2) https://www.cen-neurologie.fr/deuxieme-cycle/cephalee-aigue-chronique-ladulte-lenfantEpidémiologie


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout