Rechercher
  • maiderarla

Les règles douloureuses : la dysménorrhée

La dysménorrhée correspond aux règles douloureuses, elle peut être primaire ou secondaire.



Dysménorrhée en quelques chiffres :

- Environ 40 à 90% en souffrent ou en souffriront.

- 86,6% des 16/20ans en souffre, puis ce chiffre diminue pour être d’environ 25 % pour la population générale, féminine, en âge de procréer.

- Entre 5% et 14% des adolescentes ont un absentéisme scolaire régulier en raison des symptômes.

- Entre 13% et 51% des femmes ont déjà été absentes de l’école ou du travail au moins une fois à cause des douleurs.


Symptômes :

Les douleurs peuvent débuter quelques jours avant l’apparition des règles ou le jour même et durent environ de 1 à 3 jours. On retrouve généralement des crampes dans la région du bas-ventre ou des douleurs lombaires. Ces douleurs peuvent être aussi projetées au niveau des hanches ou du genou. Certaines femmes ressentent aussi des nausées, des céphalées ou encore de la diarrhée/constipation.


Les douleurs pourraient être causées par la libération d'hormones (prostaglandines) qui entraînent la contraction utérine.


  • Dysménorrhée primaire :

Elle est dite primaire quand elle n’est pas associée à une pathologie gynécologique et débute souvent avec l’apparition des premières règles.


  • Dysménorrhée secondaire :

Secondaire car fait suite à une pathologie gynécologique comme l’endométriose. Les douleurs apparaissent plutôt vers la fin des règles.


  • Conseils :

- L’application d’une bouillotte s’avère être aussi efficace que la prise d’anti-inflammatoire.

- L’activité sportive atténue les douleurs.

- L’excès de sucre durant cette période stimulerait la production des prostaglandines.


A Montpellier, une entreprise a mis en place des congés payés pour les femmes souffrant de règles douloureuses, sans justificatif ni perte de salaire et peut être posé immédiatement. Il faut savoir que c'est la première cause d'absentéisme au travail pour les femmes, selon le site de l'Assurance Maladie .


L’ostéopathie peut aussi vous aider ! Peu de personnes osent en parler, n’oubliez pas que les professionnels de santé sont à votre écoute. Avoir des douleurs lors des règles n’est pas « normal »


_______________________________________________________________________________________

Sources :

  1. International Association for the Study of Pain, September 2017

  2. B Graz,M Savoy, T Buclin, E Bonvin. Dysménorrhée : patience, pilules ou bouillottes?. Rev Med Suisse 2014

  3. https://douleurchronique.org/les-maladies/la-douleur-pelvienne/dysmenorrhee/

  4. https://www.sudouest.fr/sante/conge-menstruel-une-entreprise-montpellieraine-met-en-place-des-conges-payes-pour-les-regles-douloureuses-2210221.php

Posts récents

Voir tout