Rechercher
  • maiderarla

Mal de dos : Lombalgie, lumbago et torticolis


La lombalgie constitue un enjeu majeur en terme de santé publique. La moitié des 30-54 ans déclarent avoir souffert au moins un jour dans les 12 derniers mois de lombalgie. Pour environ 20% des personnes, la douleur est de > 30j/an.


Les facteurs favorisants peuvent être :

  • Individuels

  • Biomécaniques

  • Organisationnels

  • Psycho-sociaux


Le lumbago (lombaire) et le torticolis (cervicale) correspondent à des douleurs soudaines et foudroyantes, mais sont généralement bénignes. Elles apparaissent le plus souvent à la suite d’un mouvement (port de charge) (2).


La douleur ressentie est dû à l’inflammation locale qui entraîne la forte contraction des muscles para-vertébraux (pour les lombaires) ou trapèzes, scalène ou encore du sterno-cléido- mastoïdien (pour les cervicales. Tout ceci entraîne un blocage et rend les mouvements difficiles).


Quelques conseils (3) :

  • Les douleurs disparaissent en quelques jours sans prises de médicaments. Les myorelaxants ne représentent pas aujourd’hui un traitement efficace.

  • Il n’y a pas d’intérêt à faire une radiographie, la douleur n’est pas corrélée aux anomalies articulaires.

  • L’application d’une bouillotte chaude diminue la douleur.

  • On aurait tendance à rester allongé ou a diminuer son activité mais c’est une mauvaise idée il faut au contraire continuer à bouger. L’activité physique reste le meilleur allié pour prévenir les douleurs rachidiennes.

  • L’ostéopathie est un bon allié pour vous aider à passer la phase douloureuse.

  • Si les douleurs sont encore présentes après 1 semaine il est nécessaire de consulter un médecin.

________________________________________________________________________________________

Sources :

  1. Santé Public France, Août 2018

  2. ligues-rhumaitsme.ch

  3. has-santé.fr 29/03/2019

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout